Les normes WIFI a b g n… c’est quoi !?

Codes WIFI a b g n

 

De nos jours, la technologie de réseau sans fil est incontournable, car elle fournit la possibilité d’accéder à vos informations personnelles ou professionnelles partout et à tout moment. Dans un contexte d’exigences croissantes en matière de réseau sans fil de rapidité et de sécurité, la norme du WIFI est en constante optimisation. Aujourd’hui par exemple, la technologie 802.11n offre un débit pouvant atteindre 300 Mbps, six fois plus élevées que le débit fourni par les réseaux sans fil 802.11 a/b/g mais ça veux dire quoi ?

Explications :

Depuis que le Wi-Fi existe dans sa norme 802.11, on a eu quatre grandes versions :

Le 802.11a, fonctionne à 5GHz, avec une vitesse de 50Mbits/s, portée 10m (espace libre)
Le 802.11b, fonctionne à 2,4GHz, vitesse de 11Mbits/s, portée 300m (espace libre)
Le 802.11g, fonctionne à 2,4GHz, vitesse de 50Mbits/s, portée 300m (espace libre)
Le 802.11n, fonctionne à 5GHz OU 2,4GHz (choix utilisateur), vitesse de 300Mbits/s, portée 100m (espace libre)

La norme 802.11a :

En gros, au début, on a eu la norme 802.11a, qui donnait un débit moyen et une portée moyenne, mais c’était un très bon début.

La norme 802.11b :

Avec la norme 802.11b, on a changé la fréquence d’utilisation pour simplifier la fabrication des cartes, car plus la fréquence est élevée, plus les pistes doivent être précises, et plus il y a de taux d’erreur.
La portée est également augmentée, car pour une fréquence plus faible, la longueur d’onde augmente, et « traverse » mieux les obstacles. Voilà pourquoi on capte la radio AM (fréquence faible, moins de 1MHz) partout, même dans les tunnels, alors que capter la radio FM (fréquence un peu pus élevé, autour de 100MHz) est un peu plus compliqué.
Par contre, on utilise toujours la même modulation dans cette norme et dans la précédente, donc si la fréquence est plus faible, le débit aussi, donc on a une perte de ce côté-là.

La norme 802.11g :

La norme 802.11g va régler ce problème. On garde la même fréquence, donc la même portée. Et on améliore la modulation, donc on revient à un débit équivalent à la première norme (un petit peu moins en réalité).

Mais tout ceci ne plaît pas vraiment, car avec une fréquence faible, on ne peut pas faire mieux du côté du débit. Pour augmenter le nombre d’informations, il faut donc augmenter la fréquence.
De plus, la fréquence 2,4GHz est la plus dangereuse qui soit pour l’être humain, puisqu’il s’agit de la fréquence de résonance de la molécule d’eau.
La preuve ? Votre four à micro-ondes n’est rien d’autre qu’un émetteur à 2,4GHz, il génère un signal à cette fréquence et il fait vibrer les molécules d’eau de votre morceau de viande pour qu’il cuise.
Donc si vous avez l’habitude de dormir à côté d’une borne WiFi de norme 802.11b ou 802.11g fonctionnant à cette fréquence, sachez quand même que votre cerveau est donc en train de chauffer, ou de cuire à petit feu. Car même si la puissance est faible, le temps d’exposition est important (car elle est allumée en permanence), et c’est donc nocif.
D’ailleurs, cela pose un autre problème, qui est que si vous avez une liaison WiFi à 2,4GHz et que vous allumez un four à micro-ondes mal isolé, vous allez brouiller votre réseau, et donc risquez de perdre des informations ou de réduire votre débit.

La norme 802.11n :

Mais tout cela, les constructeurs s’en fichent, ils veulent juste augmenter le débit, donc on est en train de passer actuellement (et depuis quelques années pour les Mac) à la norme 802.11n.
Cette norme utilise au choix les fréquences 2,4GHz et 5GHz, par souci de compatibilité avec les appareils utilisant les anciennes normes.
Mais l’intérêt est évidemment en 5GHz, un débit amélioré de six fois celui de la première norme, une portée élargie pour une fréquence aussi élevée.
Et en plus, c’est presque inoffensif pour la santé et on ne risque plus d’interférences avec des fours adjacents.

Certaines bornes, comme les bornes AirPort, permettent de générer les deux fréquences simultanément, pour permettre aux appareils compatibles de profiter d’un débit maximal, et aux appareils « anciens » de se connecter sur un réseau à part, et de plus, la norme 802.11n est totalement rétrocompatible pour la connexion des clients 802.11a/b/g existants.

Conclusion :

Voilà, après cet exposé quelque peu technique, vous comprenez que la dernière norme, le 802.11n, est la meilleure pour profiter d’un réseau de qualité avec des débits fulgurants de rapidité, et qui soit moins dangereux pour la santé que les normes qui le précèdent.

Et en plus, avec un peu de chance, vous serez le seul à avoir un réseau en WiFi 802.11n dans le quartier, donc personne n’essaiera de venir pirater votre réseau, tout simplement parce que leurs machines ne le verront pas, et puis il n’y aura pas d’interférences avec les voisins.

Voilà pour ce petit résumé rapide. Bon surf !

Auteur : Simpliweb.fr

Chers Internautes,
Cet article est en cours de rédaction et sera amené à être mis à jour prochainement.

Si vous avez besoin d’informations supplémentaires, n’hésitez pas à repasser visiter notre blog !

Consultez nos Packs de création de sites et blogs WordPress sur notre site : Pack création de sites et blogs WordPress; Pack création de sites et blogs WordPress StarterPack création de sites et blogs WordPress Medium et Pack création de sites et blogs WordPress Pro

Simpliweb.fr : Votre Prestataire WordPress à Paris !
 
< Retourner aux News & Infos